Le vagin et la médecine esthétique

Le vagin : cette partie indispensable et magnifique de notre corps qui fait de nous les femmes que nous sommes ! Parlons aujourd’hui de médecine esthétique vaginale

Le vagin a cent, mille noms… certains délicats, d’autres résolument vulgaires. Ce dernier est davantage l’héritage des hommes que des femmes. Le nom le plus approprié, cependant, semble être celui que Gustave Courbet a donné à son tableau le représentant dans son état naturel, sans voile : « L’origine du monde », aujourd’hui au musée d’Orsay, mais ayant appartenu, peut-être pas par hasard, au célèbre psychanalyste Jacques Lacan.

Le vagin : une source d’inspiration artistique et intellectuelle

Outre les peintures et les photos, il a également inspiré la poésie. . S’il est alors considérée comme l’origine du monde, il va de soi qu’il est de notre devoir et de notre intérêt d’en prendre soin, de le choyer, d’en faire l’objet de mille attentions, pour éviter que sa beauté et sa fonctionnalité ne soient mises à mal.

Le vagin et la médecine esthétique : soins et attention

Le bien-être du vagin, tant à l’extérieur (la vulve) qu’à l’intérieur (la muqueuse), est l’un des nombreux objectifs de la médecine esthétique. La médecine esthétique vaginale vise à remédier aux dommages inévitables causés par l’accouchement, la maladie et le vieillissement. Des dommages qui ne peuvent être corrigés que par un médecin esthétique, expert en gynécologie esthétique.

Voir aussi :  Faire du sport en été : quels sports pour se remettre en forme ?

Modifications du vagin pendant la grossesse : remèdes et traitements

Pendant la grossesse, les œstrogènes, hormones essentielles au bien-être du tissu vaginal, qui lui confèrent hydratation et élasticité, augmentent, stimulant la tyrosinase et provoquant inévitablement une augmentation de la mélanine. La mélanine est le pigment de la peau qui a pour effet d’assombrir, même considérablement, la zone vulvo-vaginale, lui donnant un aspect peu attrayant et créant ainsi gêne et insécurité.

Pour ce type de problème, il existe des produits spécifiques qui peuvent être appliqués lors d’une séance ambulatoire. Le médecin esthétique prescrira ensuite un traitement à domicile à base de produits spécifiques. Ce type de traitement convient à tout type de peau, améliore le tonus et l’éclat, est absolument indolore et n’empêche pas la reprise d’une activité.

Les conséquences de l’accouchement : effets et problèmes

Immédiatement après l’accouchement, au contraire, les niveaux d’œstrogènes prennent le chemin inverse : ils reviennent en arrière. Cela entraîne une diminution de 1% du collagène dermique par an. Une quantité de collagène que le corps produit normalement lui-même. Cette diminution entraîne un amincissement des parois vaginales, qui deviennent moins élastiques et plus fragiles. Cela se traduit par :

  • Sécheresse
  • Douleur
  • Atrophie de la muqueuse
  • Perte d’épaisseur labiale
  • Perte du tonus musculaire du plancher pelvien
  • Incontinence urinaire
  • Cystite récurrente.

Toutes ces manifestations affectent inévitablement les relations sexuelles. Elles posent souvent des problèmes tels que l’impossibilité ou la difficulté particulière des rapports sexuels en raison de la dyspaneurie (douleur) provoquée par la pénétration.

Comment remédier à tous ces problèmes ?

Dans ce cas, le médecin esthétique aura recours à des injections locales d’acide hyaluronique ou de polynucléotides et éventuellement à des traitements de carboxythérapie. Cette thérapie permet d’oxygéner les tissus, ce qui entraîne une augmentation des nouveaux capillaires dans les zones touchées, avec une action régénératrice autour des nerfs, des glandes et des muscles. Ces procédures accélèrent la récupération fonctionnelle et le bien-être de la vulve, influençant positivement l’humeur de la femme et (pourquoi pas ?) sa vie de couple. Les femmes se voient offrir la possibilité de redécouvrir leur bien-être intime et d’améliorer leur esthétique vulvo-vaginale.

Voir aussi :  Mythes médicaux : tout sur le psoriasis

Episotomie

L’accouchement est souvent accompagné d’une épisotomie. Il s’agit d’une incision pratiquée pour élargir l’orifice vaginal. Cette incision facilite la sortie de l’enfant à naître et est pratiquée par les gynécologues pour éviter les lacérations spontanées du périnée qui auraient des effets souvent invalidants, comme l’incontinence fécale et urinaire. Cette coupure est souvent « subie » par les femmes car sa cicatrisation peut provoquer :

  • Douleur
  • Épaississement
  • Démangeaisons
  • Perte d’élasticité et
  • Douleur pendant les rapports sexuels.

Césarienne

Les problèmes sont plus ou moins les mêmes en cas de césarienne. Une autre imperfection à laquelle les femmes veulent souvent remédier est la cicatrice causée par la césarienne. Le développement des cicatrices dépend malheureusement de la capacité de la peau à se renouveler et ne peut absolument pas être prédit. Alors comment remédier à ce problème ? Le médecin esthétique peut intervenir en appliquant des pansements spéciaux à base de silicone, en injectant des médicaments spécifiques et en recourant à la carboxythérapie, déjà mentionnée, qui, dans ce cas, permet également d’éliminer la cicatrice et de renouveler les tissus.

En conclusion, nous pouvons donc dire que de nombreuses femmes envisagent le rajeunissement vaginal et le soin de leurs parties intimes pour des raisons tant esthétiques que fonctionnelles. Nous devons être conscients du rôle que joue le vagin et des dommages qu’il peut subir après la grossesse et l’accouchement.

La médecine esthétique peut aider à restaurer la fonction naturelle du vagin. Qu’en pensez-vous ?