Pyélonéphrite : causes, symptômes et traitement

La pyélonéphrite est une infection des reins qui peut être sévère et nécessiter rapidement un traitement approprié. Elle peut se développer à la suite d’une infection urinaire non traitée ou d’une autre maladie infectieuse. C’est pourquoi il est important de comprendre les causes, les signes et les moyens de prévenir cette pathologie.

Quelle est la pyélonéphrite ?

La pyélonéphrite est une infection bactérienne des reins et des voies urinaires supérieures. Les principales causes sont l’Escherichia Coli (à 80 %), le Proteus mirabilis, le Klebsiella pneumoniae et le Staphylococcus saprophyticus. La majorité des cas surviennent chez des personnes en bonne santé, mais chez certaines, elle est causée par la présence d’un calcul rénal ou d’une obstruction des voies urinaires. En outre, les femmes sont plus susceptibles de développer une pyélonéphrite que les hommes.

Quels sont les symptômes de la pyélonéphrite ?

Les symptômes typiques de la pyélonéphrite sont :

  • Douleur dans le bas du dos
  • Urine trouble avec une forte odeur
  • Mictions fréquentes
  • Fièvre et frissons
  • Nausées et vomissements
  • Fatigue
  • Douleur abdominale

Si vous ressentez des douleurs abdominales ou des mictions fréquentes, il est important de consulter votre médecin pour obtenir un diagnostic et un traitement rapides.

Comment est diagnostiquée la pyélonéphrite ?

Le médecin peut poser un diagnostic de pyélonéphrite après avoir effectué un examen physique et interrogé le patient sur ses symptômes. Il peut également demander des tests sanguins et urinaires pour exclure d’autres causes possibles. Si le médecin soupçonne une pyélonéphrite, il peut prescrire un examen IRM et/ou une échographie pour confirmer le diagnostic.

Voir aussi :  Comment la Fondation d'Entreprise MGEN Contribue à Améliorer la Santé Publique ?

Quel est le traitement de la pyélonéphrite ?

Le traitement de la pyélonéphrite consiste principalement à prendre des antibiotiques, ce qui permet de contrôler l’infection. Bien que certains patients puissent recevoir un traitement ambulatoire, d’autres doivent être hospitalisés afin de recevoir une perfusion intraveineuse d’antibiotiques. De plus, le médecin peut prescrire des antalgiques et des anti-inflammatoires pour soulager la douleur.

Comment prévenir la pyélonéphrite ?

Pour réduire le risque de pyélonéphrite, il est recommandé de suivre les conseils suivants :

  • Boire beaucoup d’eau tous les jours.
  • Aller aux toilettes immédiatement lorsque vous sentez le besoin.
  • Se laver les mains avant et après avoir utilisé les toilettes.
  • Ne pas retenir l’urine trop longtemps.
  • Utiliser un préservatif lors des rapports sexuels.
  • Faire attention à l’hygiène intime.
  • Éviter les produits irritants du vagin et du pénis (gel lubrifiant, savon).
  • Consulter un médecin si vous présentez des symptômes persistants.

Enfin, il est important de noter que la pyélonéphrite peut être très grave et qu’il est donc essentiel de chercher un traitement adéquat au plus tôt pour éviter des complications graves. Si vous ressentez les symptômes mentionnés ci-dessus, contactez immédiatement un médecin.