Scarlatine : comment l’identifier et la soigner ?

La scarlatine est une maladie infectieuse bactérienne qui touche principalement les jeunes enfants. Elle se caractérise par des symptômes spécifiques comme un érythème fessier, de la fièvre et un rash cutané.

Cette infection peut être très contagieuse et doit être traitée rapidement afin d’empêcher une aggravation des symptômes ou des complications. La bonne nouvelle ? La scarlatine peut être traitée avec des médicaments antibiotiques si elle est diagnostiquée à temps.

Dans cet article, nous allons vous expliquer ce qu’est la scarlatine, ses symptômes et comment on peut la traiter correctement. Nous vous conseillons également de consulter votre médecin si vous soupçonnez que vous ou votre enfant souffrez de scarlatine.

Qu’est-ce que la scarlatine ?

La scarlatine est une maladie infectieuse causée par le streptocoque A bêta-hémolytique. Elle se propage par contact direct avec des personnes infectées, notamment par le partage d’objets, de nourriture ou de boissons. Une fois contractée, elle peut entraîner des symptômes semblables à ceux de l’angine, tels que la fièvre, des courbatures, de la fatigue et des douleurs au niveau du cou, des oreilles et des amygdales.

En outre, la scarlatine se manifeste par une éruption cutanée rouge qui commence autour de la bouche et qui peut se propager à d’autres parties du corps. On l’appelle communément « érythème fessier », car elle provoque souvent une rougeur intense sur la région anale et les fesses.

Voir aussi :  La varicelle : qu'est-ce que c'est ?

Comment diagnostiquer la scarlatine ?

Le diagnostic de la scarlatine se base sur les symptômes et sur un examen clinique. Si le médecin pense que vous pourriez avoir cette infection, il prendra des prélèvements sanguins et/ou effectuera des tests microbiologiques pour confirmer le diagnostic.

Attention : Le diagnostic de scarlatine doit être confirmé par un test de laboratoire car certains symptômes sont similaires à d’autres maladies.

Quelles sont les complications possibles ?

Si elle n’est pas traitée à temps, la scarlatine peut entraîner des complications telles que :

  • Une atteinte des reins ;
  • Des infections cutanées ;
  • Une inflammation des articulations ;
  • Une perte auditive ;
  • Un abcès cérébral ;
  • Une inflammation des artères ;
  • Une insuffisance rénale chronique ;
  • Une cardiopathie inflammatoire ;
  • Une rétinopathie.

Comment traiter la scarlatine ?

Le traitement de la scarlatine consiste généralement en une combinaison d’antibiotiques et d’un repos complet. Les antibiotiques prescrits sont habituellement des macrolides, des céphalosporines ou des pénicillines. Ces médicaments aident à diminuer la durée et la gravité des symptômes, ainsi que le risque de transmission.

Attention : Il est important de prendre les médicaments exactement comme prescrit par votre médecin, même si vous vous sentez mieux avant la fin du traitement.

En plus des médicaments, un repos complet est nécessaire pour permettre au système immunitaire de lutter contre la maladie. Il est également recommandé d’éviter les contacts physiques et les activités exténuantes jusqu’à ce que vous soyez complètement guéri.

Comment prévenir la scarlatine ?

Pour prévenir la scarlatine, il est important de respecter certaines mesures d’hygiène :

  • Se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon ;
  • Éviter de se toucher le visage ;
  • Éviter de partager des aliments ou des boissons ;
  • Éviter les contacts physiques avec les personnes atteintes de scarlatine ;
  • Se couvrir la bouche et le nez lorsqu’on tousse ou éternue.
Voir aussi :  L'énurésie : appelée aussi pipi au lit

La scarlatine est une infection bactérienne très contagieuse qui peut être facilement traitée si elle est diagnostiquée et traitée à temps. Cependant, si elle n’est pas soignée, elle peut entraîner des complications graves. Pour éviter d’attraper la scarlatine, il est important de se laver les mains régulièrement et de ne pas partager des aliments ou des boissons avec les personnes malades.

FAQ

  1. Qui est touché par la scarlatine ?

    La scarlatine touche principalement les enfants âgés de 5 à 10 ans pendant l'hiver. Les jeunes enfants de moins de 2 ans sont généralement protégés par les anticorps de leur mère. Les adultes peuvent également contracter la scarlatine s'ils entrent en contact avec la bactérie pour la première fois.

  2. Comment la scarlatine se transmet-elle ?

    La bactérie responsable de la scarlatine se trouve dans les sécrétions du nez et du pharynx. La transmission se fait par la voie aérienne, le contact avec les mains souillées par les sécrétions d'une personne malade, les baisers ou en touchant des objets souillés. Les personnes atteintes de la scarlatine peuvent être contagieuses avant même l'apparition des symptômes.

  3. Quels sont les symptômes ?

    Les symptômes de la scarlatine comprennent une forte fièvre, une angine rouge et enflammée, des ganglions du cou gonflés, des maux de tête, des nausées et des vomissements, ainsi qu'une éruption cutanée rouge vif qui commence dans les plis de flexion et se propage ensuite à d'autres parties du corps. La langue peut également prendre un aspect caractéristique.

  4. Comment traite-t-on la scarlatine ?

    Le traitement de la scarlatine consiste en des antibiotiques pour éliminer la bactérie. Le traitement antibiotique réduit également la période de contagion. Il est important de prendre le traitement complet prescrit par le médecin.

  5. Comment prévenir la scarlatine ?

    Pour prévenir la scarlatine, il est important de se laver régulièrement les mains, de ne pas partager des objets personnels et de se couvrir la bouche et le nez lors de la toux ou des éternuements. Si vous êtes en contact avec une personne atteinte de scarlatine, évitez de partager des objets personnels et lavez-vous les mains régulièrement.