Bain à remous / jacuzzi pendant la grossesse

Existe-t-il des contre-indications pour lesquelles il serait préférable de faire attention au bain à remous pendant la grossesse ? Voici toutes les astuces pour en profiter sans risque

Plongez dans l’eau et laissez-vous dorloter par la caresse de mille bulles ; le jacuzzi enceinte est un joli cadeau, surtout après une longue journée de travail. Mais que faire pendant les neuf mois ? 

S’il est fait avec soin, l’hydromassage pendant la grossesse n’est pas seulement contre-indiqué, mais peut être bénéfique pour la future mère . 

Tout d’abord, c’est bon pour la circulation : le jet d’eau qui sort des aérations, dirigé des pieds vers les cuisses , stimule le retour veineux et lymphatique, réduisant les gonflements et lourdeurs des jambes très fréquents pendant la grossesse. 

S’il est dirigé vers le dos , le jet d’eau peut alors devenir un massage décontractant efficace, excellent pour soulager les tensions cervicales , dorsales et lombaires . 

De plus, sentir les bulles qui lèchent la peau produit une sensation de relaxation profonde, qui évacue le stress et favorise la production d’endorphines.

Les règles de l’hydromassage pendant la grossesse

Etant donné qu’en attendant il est toujours bon de demander d’abord l’avis de votre gynécologue, voici quelques indications pour éviter les désagréments et profiter au maximum des bienfaits de l’hydromassage pendant la grossesse.

  • La pression de l’eau : Il doit toujours être très léger et la sensation doit être celle d’un massage doux et non d’une piqûre sur la peau. L’augmentation du taux d’oestrogène dans l’organisme qui survient pendant la gestation produit, notamment au niveau des jambes, une dilatation des veines et des capillaires qui, si la pression de l’eau est trop forte, pourraient se rompre . Le débit doit être réglé avant même de plonger, en plaçant une main près des buses jusqu’à sentir un jet très délicat.
  • La température : Lorsque l’on fait de l’hydromassage pendant la grossesse, l’idéal est d’environ 33°C , pas plus, car une chaleur excessive crée une vasodilatation qui peut encore une fois favoriser la rupture des capillaires, ainsi que provoquer des chutes de tension artérielle, surtout dans les premiers mois. Finalement, si l’eau refroidit durant la plongée, vous pouvez ajouter de l’eau chaude petit à petit.
  • Durée : Vous pouvez rester dans la baignoire durant 10 à 20 minutes .
  • La direction des évents : Ils sont généralement placés aux pieds et sur les côtés de la baignoire et sont également réglables, selon le type de massage souhaité. Pour faciliter la circulation vers les membres inférieurs, les sorties latérales sont dirigées de la cheville vers le genou et du genou vers le bassin, tandis que celles au niveau des pieds sont dirigées vers la voûte plantaire, où se trouve la semelle dite de Lejars , une éponge veineuse qui aide à pomper le sang vers le haut et soutiens ainsi le retour veineux. Pour un massage relaxant du dos, au lieu de cela, les sorties peuvent être dirigées perpendiculairement à la colonne, en ajustant de préférence l’eau à une température légèrement supérieure, autour de 34 °, pour un effet décontracturant plus important (pour éviter la vasodilatation dans les membres inférieurs, il est toutefois préférable de garder les jambes écartées de l’eau, reposez-vous sur les bords de la baignoire). Pour masser la région cervicale, si la baignoire n’a pas de jets au niveau du cou, placez-vous simplement la tête au pied de la baignoire. Par précaution, il vaut mieux éviter de diriger les jets directement sur le ventre, même si un hydromassage très léger ne pose pas de problème.
Voir aussi :  La variole du singe (Monkeypox) : qu'est-ce que c'est et quels sont les symptômes

Par précaution, il est préférable d’éviter l’hydromassage jusqu’à la fin du troisième mois . Ensuite, si la grossesse se déroule de manière physiologique et que le médecin ne met en évidence aucun problème, l’hydromassage peut se faire en toute sécurité. Le traitement est déconseillé si vous souffrez d’hypertension ou de néphropathies , bien que l’hypotension artérielle ne soit pas une contre-indication absolue, l’important est que l’eau ne soit pas trop chaude.

Quoi dissoudre dans l’eau

Pour que l’hydromassage pendant la grossesse devienne un véritable soin de beauté, certaines substances peuvent être dissoutes dans l’eau qui rendent la peau plus lisse et plus élastique. Voici lesquels.

  • De gros sel : La cuisson traditionnelle est bonne, à dissoudre en une quantité égale à environ 40-50 grammes par litre. En calculant qu’un réservoir plein contient 80 à 100 litres d’eau, il en faut plus ou moins 4 kg. Le sel transforme l’eau du bain en une solution qui a une salinité supérieure à celle du corps. Pour un principe physique, la haute densité saline fait migrer les liquides qui stagnent dans les espaces interstitiels, notamment dans les membres inférieurs, de l’intérieur vers l’extérieur, réduisant la rétention d’eau, améliorant la microcirculation et soulageant la sensation de poids et de gonflement des jambes. De plus, l’attrait des liquides à la surface de la peau rend la peau plus belle et hydratée, car elle adoucit la couche cornée, qui est imbibée d’eau comme une éponge. Cependant, avant d’utiliser le sel,
  • Bicarbonate : Le bicarbonate exerce une légère action peeling, car il aide à éliminer les cellules mortes, en nettoyant la peau en profondeur et en la laissant veloutée. De plus, il a un effet adoucissant, en particulier dans les zones les plus rugueuses et les plus gercées du corps. La bonne quantité à utiliser est d’un kilo dans une baignoire pleine d’eau.
  • Poudre d’argile verte : Une poignée dans la baignoire transforme le bain en un soin purifiant, car il libère les pores des impuretés et des éventuels bouchons de sébum, rendant la peau plus lisse et le grain plus fin. Mais attention : en utilisant le bain à remous, de l’argile pourrait pénétrer dans les aérations et les obstruer. Mieux vaut d’abord faire 10 minutes d’hydromassage avec de l’eau seule, puis dissoudre l’argile et rester immergé pendant encore 10 minutes.
  • Fibre : Extrêmement riche en vitamines B, elle a une action émolliente, adoucissante et élastifiante, donc parfaite pour nourrir et protéger la peau dans une phase où elle est soumise à des “étirements” qui pourraient favoriser l’apparition de vergetures. Dans ce cas également, afin de ne pas obstruer les sorties, il est conseillé d’ajouter le son uniquement après avoir éteint le bain à remous; de plus, lors de l’ouverture de la vidange, il est conseillé de récupérer les résidus au fond de la cuve pour éviter de boucher les canalisations.
Voir aussi :  Mythes médicaux : tout sur le psoriasis

Une cure thermale

Voici comment réaliser un bain à remous digne d‘un spa pendant la grossesse : dans un sac en coton à tissage lâche (si vous n’en avez pas, une taie d’oreiller peut aussi faire l’affaire) mettez environ 100 grammes d’un mélange de plantes séchées, comme la mauve, le citron baume, fenouil, camomille, ortie, genévrier, prêle . 

Vous pouvez faire préparer le mélange directement à l’herboristerie ou acheter les plantes individuelles et les mélanger à votre guise. Préparez une infusion en mettant le sachet dans une casserole avec de l’eau très chaude et laissez reposer quelques heures, puis versez l’infusion directement dans le pot , avec le sachet, et ajoutez la quantité d’eau souhaitée.

Quels sont les bénéfices? Cela dépend des plantes utilisées. La mauve par exemple est émolliente, l’ortie cicatrisante, la camomille calmante, l’achillée est vasoprotectrice et anti-inflammatoire. De plus, les plantes diffusent des arômes qui induisent un sentiment de bien-être et de tranquillité. Comme les plantes sont fermées dans un sac, il n’y a aucun problème à les utiliser même avec le bain à remous.

Et si vous n’avez pas de bain à remous ?

Vous pouvez toujours profiter des bienfaits du bain dans la baignoire ! Être immergé est déjà bien en soi, car l’eau exerce une pression hydrostatique, d’autant plus grande que l’on va vers le fond. C’est pourquoi il suffit de se tenir debout dans une baignoire pleine d’eau ou à genoux (pour que l’eau atteigne le bassin) pour exercer une pression bénéfique qui favorise le retour veineux et lymphatique. 

De plus, toutes les substances indiquées pour l’hydromassage peuvent être dissoutes dans l’eau de la baignoire , en massant doucement la peau avec un gant de crin pour stimuler la circulation et éliminer les cellules mortes. 

Voir aussi :  Brûlure anale après défécation, remèdes naturels

Et si vous souhaitez recréer un effet tourbillon, essayez les pastilles effervescentes: au contact de l’eau, ils libèrent de nombreuses bulles qui donnent un massage “pétillant” sur la peau, tandis que les substances contenues dans les disques lissent et nourrissent la peau. 

Dernier conseil : la baignoire encore pleine d’eau, positionner le jet de douche sous la voûte plantaire , de manière à exercer une légère pression du bas vers le haut, ce qui stimule le retour veineux et lymphatique.

Se faire dorloter après le bain

Après l’hydromassage pendant la grossesse, enveloppez-vous dans un peignoir ou une couverture chaude et allongez-vous sur le canapé ou le lit pendant une vingtaine de minutes, en restant dans la pénombre et en jouant une musique relaxante en arrière-plan. Gardez les pieds légèrement surélevés, afin de favoriser le retour veineux, en sirotant peut-être une tisane préparée avec la même composition des herbes utilisées dans l’infusion des plantes. Après détente, massez la peau avec de l’huile d’amande douce, riche en acides gras polyinsaturés qui rendent la peau plus élastique et éclatante et aident à prévenir la formation de vergetures . Il vaut mieux choisir le type organique obtenu par extraction à froid, ce qui doit être précisé sur l’étiquette, sinon il pourrait être extrait avec des solvants chimiques qui affectent sa naturalité.

Un environnement accueillant

Un jacuzzi à la pointe de la technologie pendant la grossesse nécessite la bonne atmosphère. Voici les éléments indispensables pour le créer.

  • Temps : pas d’urgence ! Entre les préparatifs, l’immersion dans l’eau, la pause détente et le cocooning après le bain, il faut compter que vous avez au moins une heure à votre disposition.
  • La chaleur : Pour vraiment se détendre, la salle de bain doit avoir la bonne température. Si vous avez froid, avant d’entrer dans la baignoire, chauffez la pièce pendant quelques minutes avec un radiateur soufflant.
  • Confort : gardez à portée de main tout ce dont vous pensez avoir besoin pendant et après le bain, pour ne pas interrompre votre détente : éponge, peignoir, chaussons, huile pour le corps…
  • Les lumières : non aux projecteurs positionnés directement sur la baignoire et non au soleil qui entre directement par la fenêtre ; la lumière idéale est douce. Haut? Les bougies, bien sûr !
  • La musique : vous pouvez rester silencieux et écouter le bruit des bulles produites par le bain à remous, ou créer une agréable musique d’ambiance avec vos chansons préférées.