Endométriose : tout savoir sur cette maladie

L’endométriose est une maladie gynécologique qui se caractérise par la présence de tissu endométrial en dehors de l’utérus. Cette pathologie touche principalement les femmes en âge de procréer et peut provoquer des douleurs très intenses, voire des problèmes d’infertilité. Nous allons voir ensemble comment elle se manifeste, quelles sont les causes possibles et comment la traiter.

Qu’est-ce que l’endométriose ?

L’endométriose est une maladie qui touche la muqueuse des organes génitaux féminins. Cette maladie provoque, entre autres, des douleurs intenses et un dysfonctionnement de l’appareil reproducteur chez les femmes. 

L’endométriose se caractérise par le développement d’excroissances de tissu utérin à l’extérieur du système reproducteur (utérus, trompes de Fallope) ou dans les ovaires. Ces tissus peuvent être associés à des adhérences et obstruer les organes génitaux. 

Les conséquences sont alors très nombreuses : douleurs chroniques au moment des règles, problèmes de fertilités avec un risque accru d’infertilité… La maladie peut également avoir un impact sur la qualité de vie en raison de son retentissement psychologique important.

Quels sont ses symptômes ?

L’endométriose est une maladie qui touche environ 10% des femmes. Cette pathologie provient de la présence hors de l’utérus d’une muqueuse, appelée endomètre, qui s’est développée sur les ovaires et les trompes. Ces cellules ont tendance à migrer vers le péritoine (la membrane qui recouvre l’abdomen) et à se fixer au niveau des organes génitaux. Le but de ces cellules est de permettre la nidation d’un éventuel œuf fécondé. Si elles ne parviennent pas à le faire, elles peuvent former un nodule et provoquer des douleurs intenses ainsi que des saignements menstruels abondants. 

Voir aussi :  Douleur au coccyx : causes et remèdes efficaces

Les symptômes de cette maladie varient d’une femme à l’autre. Toutefois, ils peuvent être les suivants :

  • Des règles très abondantes
  • Des douleurs pelviennes intenses
  • Des problèmes urinaires

Quelles sont les causes de l’endométriose ?

Les causes de cette maladie ne sont pas connues avec certitude, mais il semblerait qu’une prédisposition génétique soit impliquée. On sait également que cette pathologie est davantage fréquente chez certaines femmes issues d’un milieu socio-culturel défavorisé ou ayant un terrain familial particulier (antécédents familiaux). 

Dans certains cas, on constate aussi que les femmes traitent moins bien leur problème d’infertilité que celles qui n’en souffrent pas. Il faut savoir qu’il existe un risque accru pour les femmes atteintes d’endométriose si elles ont subi une ablation chirurgicale des trompes ou du col utérinal au cours de leur vie ; elles doivent alors recourir à une procréation médicalement assistée pour espacer leurs grossesses afin d’assurer la fertilité future.

Quels sont les facteurs de risque de l’endométriose ?

L’endométriose est une maladie qui touche les femmes, la plupart du temps entre 20 et 40 ans. Dans certains cas, elle provoque même des adhérences sur les organes génitaux pouvant causer une infertilité permanente. Il s’agit donc d’une pathologie grave qui nécessite un traitement approprié pour éviter le développement de complications. Plusieurs facteurs ont été identifiés comme favorisant l’apparition de cette maladie chez les femmes :

  • Un manque d’hygiène corporelle
  • Une prise régulière de contraceptifs hormonaux (pilule)
  • La consommation excessive d’alcool
  • Une alimentation riche en produits sucrés et salés

Quelles sont les complications ?

L’endométriose est une maladie qui touche les femmes dès leur puberté. Elle se manifeste par des douleurs durant les règles ou au moment d’ovuler, ainsi que par des problèmes de fertilité et de fonctionnement du système reproductif. L’endométriose peut entraîner la stérilité chez certaines femmes, ce qui est un problème majeur pour elles. Cette pathologie peut être traitée lorsqu’elle est diagnostiquée à temps. 

Voir aussi :  Conseils pour réduire votre glycémie

Toutefois, il n’est pas facile de déterminer si vous souffrez ou non d’une endométriose si vous ne savez pas ce qu’est cette maladie. Les symptômes sont très divers et peuvent varier en fonction des personnes atteintes. Les signes cliniques sont assez variés :

– La douleur 

– Des troubles digestifs 

– Des troubles urinaires 

– Un trouble menstruel (règles irrégulières) 

– Des saignements pendant les rapports sexuels

– Une infertilité

– Des troubles génito-urinaires comme des dyspareunies (douleurs lors du rapport sexuel), des douleurs urinaires, etc

– Dans certains cas, la patiente peut également présenter une fatigue importante et avoir une perte de poids

Les symptômes varient énormément en fonction de l’endroit touché par la maladie (par exemple : utérus, trompes) et en fonction du stade où elle se trouve.

  • Les complications possibles
  • Chez certaines femmes atteintes d’endométriose profonde, on observe un risque accru de cancer du col de l’utérus.
  • Dans certains cas, un traitement chirurgical est nécessaire.

Le diagnostique

L’endométriose peut être diagnostiquée par l’examen clinique, par un examen gynécologique ou par une échographie. Si le diagnostic est confirmé, le patient doit prendre des médicaments pour réduire la douleur et la taille de ses lésions. Il n’existe pas encore de traitement définitif pour cette maladie. 

Les femmes qui présentent les symptômes principaux de la maladie ont souvent besoin d’une intervention chirurgicale pour enlever les tissus endommagés et rétablir le bon fonctionnement des organes reproducteurs. 

Lorsque vous consultez votre médecin traitant, il vous posera une série de questions sur vos antécédents médicaux et familiaux. Il s’intéressera également à vos symptômes afin de déterminer si ceux-ci sont causés par l’endométriose. 

Voir aussi :  Dyshidrose - Remèdes et traitements naturels

Pour confirmer son diagnostic, votre médecin procèdera à un examen physique complet et effectuera divers tests spécifiques dans le but d’identifier les causes possibles de vos problèmes :

  • Le toucher rectal
  • Une échographie abdomino-pelvienne.
  • Un test au monofluorescent (MFI)

Comment l’endométriose est-elle traitée ?

La première étape du traitement pour l’endométriose est la prise en charge médicale. En effet, avant de réaliser un quelconque traitement, il faut d’abord prendre en charge le malade et identifier clairement sa pathologie. 

Une fois que cette situation a été prise en compte, il est temps de commencer le traitement. La chirurgie peut être envisagée pour soulager les douleurs ou supprimer une tumeur qui se développe. Bien entendu, la chirurgie n’est pas le seul remède contre l’endométriose. 

Il y a aussi des traitements hormonaux à base d’œstrogènes et progestatifs qui permettent de réguler les cycles menstruels et de diminuer les douleurs pendant les règles. 

Les patientes peuvent également bénéficier d’une thérapie par hormones de synthèse qui permet d’avoir des règles artificielles ou encore des pilules contraceptives pour bloquer l’ovulation. 

Il existe aussi des traitements médicamenteux utilisés pour soulager les symptômes comme la ménopause artificielle ou encore lutter contre certains types de fibromes utérins (fibromes). 

Pour conclure, il est important que vous sachiez que vous pouvez faire partie du groupe cible des patientes atteintes par ce symptôme gênant qu’est l’endométriose.

Vidéo