La NFS (hémogramme) : Faut-il vraiment être à jeun pour passer cet examen sanguin ?

La NFS (Numération Formule Sanguine) est en réalité une analyse sanguine fréquemment prescrite par les médecins traitants et spécialistes. Mais souvent, une question se pose lorsqu’il s’agit de passer un tel examen : faut-il réellement être à jeun ? Dans cet article, nous allons explorer les différents aspects de cet examen essentiel, les situations dans lesquelles vous devez être ou ne pas être à jeun, et les conditions préalables pour que la NFS puisse être réalisée avec précision.

Qu’est-ce que la NFS ?

La Numération Formule Sanguine (NFS) fait partie des analyses très courantes demandées par votre médecin lors d’un bilan de santé, du suivi d’une pathologie ou simplement lorsque l’on présente certains symptômes évocateurs. Pour ce faire, un prélèvement sanguin sera effectué et envoyé au laboratoire pour subir un examen plus approfondi. Les principaux éléments analysés lors de cette NFS sont :

  • L’hémogramme, qui étudie les différentes populations cellulaires du sang : globules rouges, globules blancs et plaquettes;
  • Le taux d’hémoglobine, protéine responsable du transport de l’oxygène présent dans les globules rouges;
  • Les niveaux de certaines enzymes et fractions protéiques spécifiques;
  • Les proportions relatives et absolues des différentes populations de globules blancs (neutrophiles, lymphocytes, éosinophiles, etc.);
  • Les concentrations d’autres éléments du sang tels que les électrolytes et les protéines plasmatiques.
Voir aussi :  Comment dormir avec la grippe

Cette analyse peut révéler plusieurs anomalies sans pour autant donner un diagnostic précis. Elle permet néanmoins d’orienter le médecin vers certains diagnostics, amenant ainsi à la prescription d’examens complémentaires.

Faut-il être à jeun pour réaliser une NFS ?

Contrairement à certaines idées reçues, il n’est pas nécessaire d’être à jeun pour passer un examen NFS. En effet, les paramètres analysés lors de cette prise de sang ne sont pas influencés par votre alimentation récente, à l’exception des analyses lipidiques telles que le cholestérol ou les triglycérides qui nécessitent, elles, d’être à jeun depuis environ 12 heures. Néanmoins, il est important de noter que chaque laboratoire a ses propres règles et exigences; il est donc recommandé de vérifier auprès du laboratoire où vous réaliserez votre prise de sang pour connaître les conditions spécifiques à respecter.

Préparation et déroulement de la prise de sang pour une NFS

Même s’il n’est pas nécessaire d’être à jeun pour passer une NFS, il existe quelques points clés à garder à l’esprit concernant la préparation et le déroulement de cet examen sanguin :

  1. Consulter votre médecin : En fonction de votre état de santé et de la raison pour laquelle l’examen est prescrit, il pourra vous donner des indications spécifiques sur les éventuelles préparations nécessaires. N’hésitez pas à lui poser toutes vos questions !
  2. Ne pas stopper un traitement médicamenteux : Il est important de ne jamais arrêter ou modifier la prise de vos médicaments sans consulter au préalable votre médecin, car cela pourrait fausser les résultats de l’examen.
  3. Être à l’aise : Le prélèvement sanguin est en général rapide et peu douloureux; néanmoins, il est recommandé de porter des vêtements confortables favorisant l’accès facile au pli du coude où sera effectuée la ponction veineuse.
  4. Rester bien hydraté : Boire abondamment d’eau avant le prélèvement facilite celui-ci en augmentant le volume sanguin et améliore ainsi l’accès aux veines.
Voir aussi :  Pharmacie de Garde : Tout Ce Que Vous Devez Savoir

Les limites et contre-indications de la NFS

Bien que relativement complet et inoffensif, cet examen sanguin présente toutefois quelques limites :

  • Il peut être nécessaire de passer d’autres tests complémentaires pour affiner le diagnostic;
  • Des facteurs extérieurs peuvent influencer certains résultats, tels que la déshydratation, le stress ou encore les infections;
  • La précision des résultats obtenus dépend du matériel et des techniques utilisés par le laboratoire d’analyse.

Enfin, concernant les contre-indications, il est important de signaler à la personne qui réalise le prélèvement si vous êtes sous traitement anticoagulant, car cela peut influencer la vitesse de coagulation du sang et donc les résultats de certains paramètres de cet examen. De même, il est préférable d’en informer votre médecin au moment de la prescription de l’examen, notamment s’il envisage une NFS en série (répétition) dans le temps ou pour un suivi thérapeutique particulier.

Pourquoi doit-on être à jeun pour certains autres examens sanguins ?

Comme mentionné précédemment, il n’est pas nécessaire d’être à jeun pour réaliser une NFS. Cependant, cette exigence concerne d’autres tests sanguins, notamment ceux qui mesurent vos taux de cholestérol et de triglycérides, le glucose sanguin ou encore certaines hormones (insuline, cortisol, etc.). Dans ces cas précis, on demande généralement de jeûner pendant 12 heures avant le prélèvement pour éviter d’avoir des résultats faussés ou des difficultés à interpréter les valeurs obtenues.

En bref, pour réaliser une NFS, il n’est pas nécessaire d’être à jeun, sauf indication contraire de votre médecin ou du laboratoire d’analyses médicales. N’hésitez pas à leur tenir informés de tout traitement médicamenteux en cours et à demander des conseils spécifiques pour vous préparer au mieux pour cet examen essentiel.

Voir aussi :  Vertiges et nausées : causes, remèdes et signification

Laisser un commentaire