Quels sont les symptômes et les traitements liés au syndrome du côlon irritable ?

Le syndrome de l’intestin irritable est une maladie peu connue qui touche environ 5 % de la population française. Il s’agit d’un trouble (sans gravité) du fonctionnement de l’intestin grêle ou du colon qui peut occasionner une gêne importante. Ses manifestations dans le corps peuvent en effet porter atteinte à la qualité de la vie quotidienne. Beaucoup plus fréquente chez la femme, cette maladie concerne les personnes âgées entre 20 et 40 ans. Quels sont les symptômes liés à ce trouble ? Comment parvenir à la traiter efficacement ?

Les symptômes du côlon irritable

mal ventre


La maladie de l’intestin irritable présente de multiples symptômes parmi lesquels l’on peut compter :

Les ballonnements de l’abdomen

Les ballonnements abdominaux se résument à une tension abdominale difficile à supporter et qui nécessite de soigner le côlon irritable. Ils représentent une gêne qui rend pénible le port de vêtements serrés. Le ballonnement peut s’accompagner de bruits à l’intérieur du tube digestif et de maux de ventre. Cette douleur abdominale se caractérise par une sensation de crampe qui survient habituellement après le repas ou au réveil. Elle est généralement soulagée par l’émission de gaz ou de selles.

Les troubles du transit intestinal

Par troubles du transit intestinal, il faut entendre la constipation. Ces troubles peuvent également se manifester par des diarrhées ou des selles liquides. Il reste toutefois possible que les deux maux apparaissent au même moment. Ils surviennent généralement dans la matinée ou suite à la prise d’un repas. Ce symptôme déterminé permet d’établir 3 formes de syndrome du côlon irritable :

  • Avec diarrhée prédominante;
  • Avec constipation prédominante;
  • Avec alternance diarrhée-constipation.
Voir aussi :  Le sirop Grintuss pour enfants a-t-il des effets secondaires ?

Les approches de solutions contre le côlon irritable

aliments


La colopathie fonctionnelle n’a pas de traitement complet jusqu’à ce jour. Il n’existe que des solutions permettant de réduire les symptômes et donc l’inconfort.

L’automassage du ventre

Afin de soulager les symptômes de la colopathie fonctionnelle, vous pouvez pratiquer l’automassage du ventre. En la faisant régulièrement, cela vous fera du bien et vous facilitera la tâche pour évacuer les selles. Pour faire l’automassage, vous aurez besoin d’utiliser une huile végétale (ex : huile d’olive) et d’adopter la position couchée. Une fois prêt, massez-vous la zone tout en suivant le trajet du colon de façon douce. Reprenez le même mouvement jusqu’à obtenir satisfaction.

Les infusions pour réduire l’inconfort

Les infusions constituent une alternative très efficace pour soulager les symptômes de la colopathie fonctionnelle. En faisant des plantes vos meilleurs alliés, vous parviendrez à réduire les crampes abdominales et les ballonnements. Faites donc une infusion de thym ou de menthe poivrée, ou tout simplement à base de plantes bio pour limiter les pesticides. Le mieux est d’en prendre à l’heure du coucher afin d’aller mieux et d’avoir un sommeil réparateur.

La cure de probiotiques

Les probiotiques sont des bactéries très bénéfiques pour la digestion. Ils sont particulièrement conseillés en cure en cas de syndrome du côlon irritable. Ils permettent de nourrir la flore intestinale afin de favoriser une bonne digestion. L’inconfort ressenti est donc considérablement réduit. L’on peut retrouver les probiotiques sous forme de complément alimentaire. Ces éléments sont également présents dans des aliments comme le poisson ou le yaourt enrichi.

Voir aussi :  La variole du singe (Monkeypox) : qu'est-ce que c'est et quels sont les symptômes

En fin de compte, le syndrome du côlon irritable est un trouble qui présente divers symptômes altérant la qualité de vie de la personne atteinte. Heureusement, il existe des solutions pour réduire l’inconfort ressenti.