Tout ce que vous devez savoir sur les maux de tête

Les maux de tête sont un mal très ennuyeux que tout le monde connaît de temps en temps. Lorsqu’un mal de tête apparaît, la douleur est difficile à ignorer. Les maux de tête peuvent avoir de nombreuses causes différentes.

Il existe également différents types de maux de tête. Il existe différentes possibilités de traitement des maux de tête, en fonction de la cause sous-jacente.

Causes des maux de tête

Les causes des maux de tête peuvent être très diverses. Il est donc important de s’attaquer à la cause du mal de tête. Parfois, la cause du mal de tête se trouve dans la tête elle-même. On parle alors de céphalée primaire. C’est le cas des céphalées de tension, des migraines et des céphalées en grappe.

Les maux de tête qui signalent une affection différente peuvent être appelés maux de tête secondaires. Dans ce cas, il est essentiel de s’attaquer à la cause sous-jacente du mal de tête.

Voici quelques causes possibles de maux de tête secondaires :

  • Une maladie telle qu’une grippe, une sinusite ou un rhume peut être à l’origine du mal de tête.
  • Les troubles psychologiques tels que le stress et la fatigue peuvent également provoquer des maux de tête. Dans ce cas, on parle généralement de céphalées de tension.
  • Mauvaise posture du cou et des épaules ou arthrose.
  • D’autres parties du crâne qui sont touchées peuvent également provoquer des maux de tête. Pensez aux caries dentaires, aux troubles de la vision ou à l’inflammation de l’articulation de la mâchoire.
  • Une consommation excessive d’alcool peut également entraîner des maux de tête. Certains médicaments peuvent également provoquer un mal de tête.
  • Les maux de tête peuvent également être un symptôme de manque lorsque, par exemple, vous réduisez votre consommation de boissons caféinées telles que le cola et le café ou lorsque vous essayez d’éviter le sucre.
  • Les maux de tête peuvent également être le symptôme d’un déséquilibre des liquides ou des sels.
  • Les maux de tête peuvent également être le résultat d’un traumatisme cérébral subi, par exemple, lors d’un accident, d’une chute ou d’un coup à la tête.
  • Une tumeur ou une excroissance peut également être à l’origine de maux de tête.

Types de maux de tête

Les maux de tête sont parfois classés en fonction de la fréquence à laquelle ils surviennent. On distingue ainsi les céphalées sporadiques, épisodiques et chroniques :

Jusqu’à 10 jours par an, on parle de céphalées sporadiques.
Jusqu’à 15 jours par mois, on parle de céphalées épisodiques.
Pour certaines personnes, il semble qu’elles aient toujours mal à la tête. Plus de 15 jours par mois pendant trois mois, on parle de céphalées chroniques.
Il existe également différents types de maux de tête basés sur la tête elle-même. Cet article examine de plus près les céphalées de tension, les migraines et les céphalées en grappe.

Maux de tête de tension

Les céphalées de tension sont très courantes et peuvent survenir en raison d’un stress physique ou psychologique. Par exemple, une tension excessive dans le cou et les épaules peut être un facteur déclenchant des céphalées de tension. Le stress peut entraîner des tensions dans le cou et les épaules, ce qui peut indirectement provoquer des céphalées de tension.

Mais il existe également d’autres facteurs déclencheurs qui peuvent provoquer des céphalées de tension, comme les changements climatiques, les fluctuations hormonales, la mauvaise qualité de l’air, la fatigue, le grincement des dents, l’hypotension, etc.

Les céphalées de tension se manifestent généralement par une douleur pressante des deux côtés de la tête. Une sensation de martèlement au niveau des tempes et à l’arrière de la tête peut également indiquer des céphalées de tension. Parfois, les céphalées de tension commencent par une douleur au cou et à l’arrière de la tête, puis s’étendent au front. Les nausées et les vertiges sont moins fréquents en association avec les céphalées de tension.

Que peut-on faire contre les maux de tête dus à la tension du cou ?

Pour traiter les céphalées de tension, on distingue les céphalées de tension épisodiques, qui durent moins de 15 jours. Les céphalées de tension chroniques sont celles qui persistent pendant plus de 15 jours en raison du stress.

Dans les céphalées de tension épisodiques, le repos et les analgésiques temporaires sont recommandés. Dans le cas des céphalées de tension chroniques, le traitement dépend de chaque individu, d’autant plus qu’il est également important de trouver les causes qui déclenchent les céphalées de tension.

Ne prenez jamais d’analgésiques à long terme sans consulter un médecin. Les analgésiques peuvent également être à l’origine de maux de tête.

Migraine

migraine

La migraine est une forme très grave de mal de tête récurrent accompagné d’autres symptômes tels que des nausées, des vertiges, des problèmes oculaires et une sensibilité à la lumière et au son. La migraine se manifeste souvent par des maux de tête pulsatiles et lancinants d’un seul côté de la tête.

La migraine touche environ 10 % de la population. Les femmes souffrent également davantage de la migraine que les hommes. Cependant, la cause de la migraine n’est pas entièrement claire. Des facteurs héréditaires peuvent être à l’origine de la migraine. D’autres causes peuvent être l’excès de café, l’alcool, un manque de sommeil, le stress, les menstruations ou un taux de sucre trop bas. La relaxation après le stress peut également être à l’origine de migraines.

Il existe deux formes de migraine : l’une avec une aura et l’autre sans. Une aura est comme un avertissement de l’arrivée de la migraine. Le patient peut voir des taches, éprouver des troubles de la vision ou de la parole et avoir des picotements dans les mains, les lèvres et le visage. Une aura se produit généralement une demi-heure à une heure avant la migraine elle-même. Cependant, il arrive qu’une aura ne conduise pas nécessairement à une crise de migraine.

Il y a aussi des patients qui ne perçoivent jamais d’aura, mais qui ont immédiatement un mal de tête sans précipitation.

Le traitement des migraines consiste tout d’abord à se reposer dans une pièce sombre. Un peu de glace sur le front peut également soulager. Parfois, le médecin prescrira également des médicaments tels qu’un analgésique ou un anti-inflammatoire, souvent en association avec un antiacide. Le médecin peut également vous demander de tenir un journal des maux de tête afin d’identifier les éléments déclencheurs de la migraine. S’il y a plusieurs crises par mois, le médecin peut également prescrire des médicaments préventifs.

Maux de tête en grappe

Les céphalées en grappe, également appelées syndrome de Bing-Horton, se produisent souvent en succession rapide sur une période donnée, puis disparaissent à nouveau avec le temps. Une crise de céphalée en grappe peut durer entre une demi-heure et trois heures, et peut se reproduire régulièrement pendant trois à quatre semaines. Ensuite, la céphalée en grappe peut disparaître à nouveau pendant plusieurs mois.

Les céphalées en grappe sont très graves et se produisent généralement d’un côté de la tête, derrière l’œil ou autour de la tempe. Parmi les autres symptômes des céphalées en grappe, citons les yeux injectés de sang, le nez qui coule et une forte transpiration du visage.

Les céphalées en grappe touchent environ 0,3 % de la population. Les céphalées en grappe sont particulièrement fréquentes chez les hommes âgés de 30 à 40 ans. Les fumeurs sont nettement plus susceptibles de souffrir de céphalées en grappe. Les causes des céphalées en grappe peuvent être une inflammation des vaisseaux sanguins dans le cerveau.

Veillez à consulter un médecin pour un traitement efficace des céphalées en grappe.

Localisation du mal de tête

Comme indiqué ci-dessus, il existe différents types de maux de tête, chacun ayant une cause différente. Selon le type de mal de tête, la douleur elle-même peut se manifester de différentes manières et à différents endroits.

Par exemple, les maux de tête peuvent être pulsatiles et lancinants d’un seul côté de la tête. Ce phénomène est courant dans les migraines et les céphalées en grappe. Les migraines sont accompagnées de nausées et de vertiges. Dans le cas des céphalées en grappe, un œil injecté de sang est un symptôme typique.

Les maux de tête qui se manifestent dans toute la tête peuvent indiquer des céphalées de tension. Parfois, les personnes souffrant de céphalées de tension se plaignent d’une douleur pressante ou lancinante à l’arrière de la tête. Les céphalées de tension peuvent donc être l’une des causes des maux de tête au niveau du cou. En particulier lorsque la douleur est ressentie autour du cou et dans les tempes, cela peut être un indicateur de céphalées de tension.

Une cause possible de la douleur au front, qui s’aggrave également lorsqu’on se penche en avant, pourrait être une inflammation telle qu’une sinusite.

Quelques moyens possibles de soulager les maux de tête

Afin de traiter efficacement les maux de tête, il est important d’en identifier la cause. Il ne sert à rien de prendre des médicaments contre les maux de tête si vous ne traitez pas également la cause du mal de tête. Ce qui aide à lutter contre les maux de tête, la façon dont les maux de tête sont traités, dépend de la gravité et de la durée des maux de tête.

Si votre mal de tête ne dure pas longtemps et que vous ne souffrez pas souvent, le repos et une prise limitée d’analgésiques peuvent vous aider.

Si vos maux de tête sont fréquents et persistants, il est préférable de consulter votre médecin. Le médecin identifiera tous les symptômes associés à votre mal de tête, effectuera éventuellement des tests et posera ensuite un diagnostic. Le médecin peut vous demander de tenir un journal des maux de tête. Si vous souffrez de maux de tête quotidiens depuis un certain temps, le médecin peut utiliser votre journal des maux de tête pour en déterminer la cause. En outre, le médecin peut décider de procéder à d’autres examens neurologiques en fonction des autres symptômes associés au mal de tête.

Certaines personnes recherchent également des moyens alternatifs pour traiter leurs maux de tête. Par exemple, les points de pression peuvent aider à lutter contre les maux de tête ou une banane peut être un bon remède contre les maux de tête en raison de sa forte teneur en magnésium. Cependant, cela n’a pas été prouvé.

Maux de tête chez les enfants

Les maux de tête aigus chez les enfants, comme chez les adultes, peuvent également survenir de manière sporadique pour diverses raisons. Toutefois, si l’enfant se plaint fréquemment de maux de tête ou s’il souffre de maux de tête soudains et graves, il est conseillé de consulter un médecin. Les enfants peuvent déjà souffrir de maux de tête primaires tels que la migraine et les céphalées de tension. Les céphalées en grappe peuvent également survenir chez un enfant, mais elles sont rares. Si elle se produit, il s’agit de la variété épisodique plutôt que de la variété chronique.

La migraine chez l’enfant peut commencer dès la petite enfance et s’aggrave souvent à la puberté. Comme les adultes, les enfants migraineux souffrent également de nausées, de maux de tête lancinants et préfèrent se trouver dans un environnement sombre et calme.

Les enfants peuvent également souffrir de céphalées de tension. Les céphalées de tension chez l’enfant surviennent lorsqu’il est sous pression ou qu’il vit avec des peurs, comme la peur de l’échec.

Lorsque vous emmenez un enfant souffrant de maux de tête fréquents et graves chez le médecin, celui-ci peut vérifier s’il existe des antécédents familiaux pour voir si les symptômes des maux de tête sont héréditaires. Il peut également demander la tenue d’un journal des maux de tête, comme pour les adultes.

Si le médecin le juge nécessaire, un test de céphalée peut être effectué sur l’enfant afin de découvrir la cause sous-jacente du mal de tête. En guise de traitement, le médecin peut prescrire des médicaments pour soigner le mal de tête de l’enfant, comme un analgésique.