Anus sale : Qu’est-ce que la décharge de mucus anal ?

Vous avez l’anus sale et vous vous demandez la cause, lisez cet article pour trouver des pistes.

L’écoulement de mucus anal peut être causé par le syndrome du côlon irritable (IBS) ou un trouble inflammatoire comme la colite. Elle peut également être causée par une intoxication alimentaire ou une grippe intestinale, il est donc important d’examiner d’autres symptômes pour obtenir le bon diagnostic et le bon traitement.

8 causes les plus courantes

Écoulement de mucus anal seul ou dans les selles expliqué
Le mucus est une substance glissante ou visqueuse produite naturellement par vos intestins. Il aide à lubrifier les selles lorsqu’elles se déplacent dans les intestins et peut protéger les parois intestinales des aliments plus abrasifs que vous pourriez manger (par exemple, les petites graines et les noix). Il aide également à prévenir la perte de liquide des parois du côlon et les maintient humides. La quantité de mucus que vous produisez peut varier et peut être accompagnée de selles ou de sang.

Symptômes d’accompagnement courants de l’écoulement de mucus anal
Les autres symptômes associés à l’écoulement de mucus peuvent inclure les éléments suivants :

  • Mucus visible avec ou sans défécation
  • Sang mélangé au mucus
  • Diarrhée aqueuse ou sanglante.
  • Prurit : Il s’agit de démangeaisons autour de la zone de l’anus.
  • Douleur ou gêne dans la région de l’anus.
  • Douleur abdominale qui peut être sévère
  • Constipation
  • Fièvre ou frissons
  • Nausées ou vomissements

Vous devez consulter rapidement si vous avez une diarrhée persistante ou qui s’aggrave, des douleurs abdominales ou des écoulements. Un médecin pourra déterminer la cause et le meilleur traitement.

Quelles sont les causes de l’écoulement de mucus anal ?

Les causes de l’augmentation des écoulements de mucus peuvent être classées en quatre catégories : infections, inflammations, régime alimentaire et malignité.

Causes infectieuses

De nombreux types d’infections peuvent provoquer une inflammation des parois du gros intestin et activer les «cellules caliciformes», qui produisent du mucus.

  • E. Coli : Il existe de nombreux types d’E. Coli. Certains types peuvent provoquer une diarrhée aqueuse tandis que d’autres provoquent une diarrhée sanglante ou une diarrhée recouverte de sang et de mucus. Deux des brins les plus courants qui causent la diarrhée avec du mucus sont EHEC (Enterogenic Hemorrhagic E. Coli) et EIEC (Enterogenic Inflammatory E. Coli). L’EIEC est généralement « auto-limité », ce qui signifie qu’il se résout tout seul. L’EHEC peut parfois provoquer une insuffisance rénale transitoire chez les enfants et peut nécessiter une dialyse.
  • Campylobacter : Campylobacter est une bactérie en forme de tire-bouchon qui survient souvent après avoir consommé de la volaille insuffisamment cuite ou des aliments contenant des matières fécales. Cela peut se produire si vous utilisez les toilettes et que vous préparez ensuite des aliments sans vous laver suffisamment les mains. Il peut provoquer des selles molles fréquentes (10 ou plus) par jour avec du sang et du pus ainsi que des douleurs abdominales sévères. Chez la plupart des personnes dont le système immunitaire est normal (par exemple, pas de VIH, de chimiothérapie ou de greffe de moelle osseuse), Campylobacter provoque généralement jusqu’à deux semaines de symptômes. Il est résistant à plusieurs types d’antibiotiques, de sorte que la principale méthode de traitement consiste en des liquides riches en électrolytes et en l’alitement.
  • Entamoeba : Entamoeba est un parasite couramment contracté par l’ingestion d’excréments (par exemple, les mains non lavées d’un préparateur d’aliments). Ce parasite peut provoquer une affection appelée amibiase dans laquelle de grandes quantités de diarrhée sont produites et remplies de «kystes» ou d’œufs de l’organisme. Il est facilement traité avec des antibiotiques.
Voir aussi :  Cristolink : comment se connecter

Conditions inflammatoires

De nombreuses maladies peuvent provoquer un excès de mucus dans les selles en raison d’une inflammation des intestins.

  • La maladie de Crohn :elle implique presque toujours l’intestin grêle, et parfois, elle implique à la fois l’intestin grêle et le côlon. Pour une petite minorité, seul le côlon est concerné. Chez les personnes atteintes d’atteinte colique, il est possible d’avoir un écoulement de sang, de pus ou de mucus de l’anus, en particulier lors des poussées. Les médicaments anti-inflammatoires puissants sont le traitement principal. Avec un contrôle approprié, il est encore courant d’avoir des selles fréquentes, mais les symptômes d’infection et d’écoulement anal peuvent diminuer.
  • Colite ulcéreuse : Il s’agit d’une affection inflammatoire distincte qui affecte les intestins. Il implique généralement les intestins inférieurs et le rectum. La colite fait référence à une inflammation qui peut provoquer des douleurs abdominales, une incontinence et un écoulement de sang et de mucus de l’anus.
  • Maladie cœliaque : elle peut se présenter tôt ou tard dans la vie et se manifeste classiquement par des selles nauséabondes et flottantes, ainsi que de la diarrhée et des flatulences. La maladie cœliaque peut entraîner une grave carence en nutriments, car elle endommage la partie du côlon nécessaire pour que cela se produise. Dans les cas extrêmes, la maladie cœliaque peut provoquer des selles à volume élevé avec peu de mucus.
  • Syndrome du côlon irritable (IBS) : Il se caractérise par une sensation de crampes et d’autres symptômes variables. Près de la moitié de toutes les personnes présentant des symptômes du côlon irritable se plaignent d’un écoulement de mucus anal. Notamment, le syndrome du côlon irritable n’est pas associé à d’autres symptômes d’inflammation intestinale. Les selles sanglantes sont considérées comme rares pour le SII.

Causes cancéreuses

Les causes cancéreuses de l’écoulement de mucus peuvent inclure les éléments suivants.

  • Cancer anal : Cette forme de cancer est peu fréquente. Il affecte principalement l’anus, mais peut se propager à d’autres parties du corps. Les symptômes du cancer anal sont courants dans de nombreux autres types de troubles bénins (non cancéreux), notamment les hémorroïdes et les fissures anales, ce qui les rend parfois difficiles à remarquer. Les symptômes courants comprennent des démangeaisons ou des douleurs autour de l’anus, des saignements rectaux et des écoulements de mucus de l’anus.
  • Cancer du côlon : Il s’agit d’un type courant de cancer qui ne présente souvent aucun symptôme jusqu’à un stade avancé de sa progression. Les symptômes sont le plus souvent causés par l’impact de la masse du cancer sur le passage des selles. Le sang dans les selles, la constipation ou l’anémie due à la perte de sang sont des symptômes courants. Un type de cancer du côlon, appelé adénocarcinome mucineux, représente environ un cancer du côlon sur cinq et est constitué principalement de mucus avec des cellules cancéreuses mélangées. Ce type de cancer peut provoquer une décharge de mucus. Cependant, la plupart des cancers du côlon sont asymptomatiques et découverts grâce à un dépistage adapté à l’âge.

7 conditions de décharge de mucus anal

La liste ci-dessous montre les résultats de l’utilisation de notre quiz par les utilisateurs de bouée qui ont subi une décharge de mucus anal. Cette liste ne constitue pas un avis médical et peut ne pas représenter avec précision ce que vous avez.

Les hémorroïdes

Les hémorroïdes, également appelées hémorroïdes, sont des veines enflées dans l’anus et le bas du rectum qui peuvent provoquer des douleurs, des démangeaisons et des saignements rectaux. Les hémorroïdes peuvent être vues ou ressenties à l’extérieur de l’anus (externe) ou peuvent être cachées à l’intérieur du rectum.

Les hémorroïdes sont fréquentes dans 10 millions d’am..

Fissure anale

Une fissure anale est une rupture, ou une déchirure, de la membrane muqueuse de l’anus. L’anus est l’ouverture à la fin du tube digestif où les selles quittent le corps. Une fissure est causée principalement par la constipation, ce qui entraîne des efforts pour évacuer de grosses selles dures; traumatisme causé par l’insertion d’ob..

Verrues génitales

Les verrues génitales sont l’une des infections sexuellement transmissibles les plus courantes. Elle est causée par une infection par le virus du papillome humain (VPH). Bien qu’il ne puisse pas être guéri, le traitement peut aider.

Voir aussi :  Crème de la mer Morte pour l'eczéma - Est-ce que ça marche ?

Rareté : Peu commune

Principaux symptômes : petite masse à l’aine, bosse à l’aine de couleur chair, masse à l’aine de la taille d’un marbre, masse à l’aine indolore, bosse à l’aine squameuse

Symptômes qui surviennent toujours avec les verrues génitales : bosse squameuse à l’aine

Urgence : Médecin généraliste

Rectocolite hémorragique

La colite ulcéreuse est une maladie inflammatoire chronique à long terme du tractus gastro-intestinal, impliquant spécifiquement des ulcères et des plaies du gros intestin (côlon) et du rectum. La colite ulcéreuse commence souvent graduellement et s’aggrave avec le temps avec des périodes de rémission intercalées.

Nouvelle maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une inflammation de l’intestin. Elle est causée par une réponse défectueuse du système immunitaire qui fait que l’organisme attaque la paroi des intestins.

La maladie apparaît généralement avant l’âge de trente ans et peut toucher n’importe qui. Les personnes ayant des antécédents familiaux peuvent être plus sensibles. Le tabagisme est un facteur de risque connu.

Les facteurs aggravants sont le stress, une mauvaise alimentation et les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène et l’aspirine.

Les premiers symptômes se développent généralement progressivement, mais ils peuvent apparaître soudainement. Ils comprennent la fatigue, la perte d’appétit, la fièvre, les plaies buccales, la diarrhée, les douleurs abdominales et le sang dans les selles.

Non traitée, la maladie de Crohn peut provoquer des ulcères dans tout le tube digestif ainsi qu’une occlusion intestinale, la malnutrition et une détérioration de l’état général.

Le diagnostic est établi au moyen d’une analyse de sang et d’un échantillon de selles. Une coloscopie, un scanner, une IRM, une endoscopie et/ou une entéroscopie peuvent également être utilisés.

La maladie de Crohn ne peut être guérie, mais peut être prise en charge en réduisant l’inflammation. Des antibiotiques, des corticostéroïdes et des suppresseurs du système immunitaire peuvent être essayés. Une excellente alimentation, des suppléments vitaminiques, l’arrêt du tabac et la réduction du stress peuvent être utiles.

Rareté : Rare

Symptômes principaux : fatigue, ballonnement de l’estomac, perte d’appétit, constipation, crampes abdominales (crampes d’estomac)

Urgence : Médecin de premier recours

Le cancer de l’anus

La plupart des cancers de l’anus sont liés au virus du papillome humain, ou VPH. Cependant, de nombreuses personnes sont porteuses du VPH et ne présentent aucun symptôme ou maladie d’aucune sorte.

Les personnes les plus sensibles sont les hommes ayant des contacts sexuels avec des hommes, les femmes ayant eu un cancer du col de l’utérus et toute personne ayant eu des rapports sexuels anaux, ayant eu des verrues anales ou étant séropositive. Le tabagisme et la baisse de l’immunité sont également des facteurs.

Les symptômes comprennent des saignements anaux mineurs et des démangeaisons, qui peuvent être attribués à des hémorroïdes, une douleur ou une plénitude dans la région anale et un écoulement anal anormal.

Il est important de consulter un prestataire de soins médicaux au sujet de ces symptômes afin de pouvoir commencer un traitement le plus tôt possible, si nécessaire.

Le diagnostic est établi à partir des antécédents du patient, d’un examen physique, d’un prélèvement anal et d’une biopsie. Un scanner, une échographie ou une endoscopie de l’anus peuvent également être réalisés.

Le traitement consiste en une combinaison de chirurgie, de radiothérapie et de chimiothérapie, en fonction des besoins de chaque patient.

Rareté : Rare

Principaux symptômes : douleurs abdominales (maux de ventre), modifications des selles, constipation, diarrhée, douleurs lors de l’émission des selles.

Urgence : Médecin de premier recours

Effet(s) secondaire(s) de la radiothérapie au niveau du bassin

La radiothérapie est un traitement courant du cancer et plus de la moitié des patients atteints de cancer subiront une forme de ce traitement. Les radiations attaquent l’ADN des cellules afin d’empêcher les cellules de se développer davantage et les tuent.

Rareté : Rare

Symptômes principaux : pertes vaginales, fatigue, nausées ou vomissements, changements urinaires, constipation.

Symptômes qui surviennent toujours avec un ou plusieurs effets secondaires de la radiothérapie du bassin : actuellement en cours de radiothérapie du bassin.

Voir aussi :  Conseils pour réduire votre glycémie

Urgence : Médecin de premier recours

Quand et comment traiter l’écoulement de mucus anal

Dans la majorité des cas, l’écoulement de mucus anal est transitoire (c’est-à-dire temporaire et de courte durée) et se résorbe tout seul. Elle est souvent causée par des infections. Parfois, vous pouvez ressentir d’autres symptômes comme des crampes abdominales, des nausées ou des vomissements, ou même de petites quantités de sang ou de mucus dans les selles.

Traitements à domicile

Si votre écoulement de mucus anal est soudain et ne s’est jamais produit auparavant, il est raisonnable de supposer qu’il s’agit d’une sorte d’infection. Les infections disparaissent généralement en deux semaines ou moins si vous avez un système immunitaire normal. Rester hydraté, se reposer et se laver les mains sont des traitements importants.

Quand consulter un médecin

Les situations suivantes nécessitent des soins médicaux de votre médecin. Prenez rendez-vous rapidement si vous rencontrez ce qui suit.

  • Si vous ne pouvez pas rester hydraté ou absorber des nutriments : Vous devrez peut-être consulter une salle d’urgence ou demander une évaluation à votre médecin.
  • Si le mucus ou le sang dans les selles s’aggrave ou ne s’améliore pas : Surtout après une semaine à 10 jours, ou s’il se reproduit en l’absence de nourriture, vous devriez demander une évaluation pour une cause plus chronique d’écoulement rectal.
  • Si votre écoulement de mucus anal se reproduit ou ne disparaît jamais : en l’absence d’infection possible, vous devriez consulter un médecin pour déterminer si vous souffrez d’une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (par exemple, la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse, la maladie inflammatoire de l’intestin ou, rarement, la maladie cœliaque). Maladie) et pour exclure un cancer.

Quand c’est une urgence

Vous devriez demander de l’aide sans tarder si vous rencontrez ce qui suit.

  • Vous avez du sang dans vos selles : Ou si vous avez de la difficulté à rester hydraté ou à boire suffisamment de liquides pour remplacer ce que vous perdez pendant la journée.
  • Signes de cancer ou d’inflammation intestinale chronique : les signes incluent des sueurs nocturnes , des maux de dos ou de la fatigue.

FAQ sur la décharge de mucus anal

L’écoulement de mucus anal est-il normal?

L’écoulement de mucus anal n’est pas normal; cependant, il peut se résoudre spontanément de lui-même. À moins qu’il ne soit accompagné de fièvre, de nausées, de vomissements, de diarrhée, de sang dans les selles ou de douleurs au ventre, il n’est probablement pas inquiétant. Une attention médicale est nécessaire si elle persiste.

Combien de temps dure généralement la décharge de mucus anal?

L’écoulement de mucus anal est généralement causé par une maladie gastro-intestinale transitoire. Chez les personnes en bonne santé, l’écoulement de mucus anal ne dure généralement pas plus de 10 jours. Si la sortie dure plus de 10 jours, vous devrez peut-être faire évaluer votre système immunitaire et votre système gastro-intestinal pour d’autres maladies.

Qu’est-ce qui cause la décharge de mucus anal?

L’inflammation déclenche la production de mucus à partir de cellules appelées « cellules caliciformes » dans l’intestin. Cela peut être causé par la consommation de quelque chose qui provoque une inflammation des intestins, des troubles intestinaux ou une inflammation systémique. Voir ci-dessus pour plus de détails.

Comment puis-je reconnaître un écoulement de mucus anal?

L’écoulement de mucus anal est souvent reconnu par le mucus dans les selles. Le mucus ressemble à du flegme ou à de la morve et se trouve souvent seul ou mélangé aux selles. De plus, vous remarquerez peut-être une substance ressemblant à un flegme lorsque vous vous essuyez après avoir déféqué, que vous pouvez reconnaître comme du mucus. Il est important de reconnaître d’autres signes qui peuvent être inquiétants comme le sang ou même des organismes comme des parasites dans le mucus. Si le mucus persiste, vous devriez consulter un médecin.

Comment la décharge de mucus anal est-elle généralement traitée?

Si votre écoulement est causé par une bactérie, un parasite ou une autre infection, il peut être traité avec des antibiotiques ou d’autres médicaments. Si le mucus est causé par une sorte de processus inflammatoire, l’inflammation sera traitée directement. Une restriction alimentaire ou des médicaments anti-inflammatoires puissants peuvent être nécessaires.